prévention de la mise en marche intempestive norme EN 1037+A1

Les exigences relatives à la prévention de la mise en marche intempestive sont définies dans la norme NF EN 1037+A1 (juin 2008) 

Cette norme est une norme de type B1 selon l'EN 414

Le sommainre de cette norme est le suivant :

Avant-propos

Introduction
1 Domaine d'application
2 Références normatives
3 Définitions
4 Généralités
4.2 Autres mesures destinées à prévenir la mise en marche intempestive
5 Dispositifs conçus pour la consignation
5.2 Dispositifs de condamnation
5.3 Dispositifs de dissipation ou de retenue [confinement] de l'énergie accumulée
5.4 Vérification
6 Mesures — autres que la consignation — destinées à éviter la mise en marche intempestive
6.2 Mesures destinées à empêcher la génération accidentelle d'ordres de mise en marche
6.3 Mesures destinées à empêcher que des ordres accidentels de mise en marche ne provoquent une mise en marche intempestive
6.4 Surveillance automatique de l'arrêt de catégorie 2

Annexe A (informative) Exemples de tâches pouvant nécessiter la présence de personnes dans des zones dangereuses 
Annexe B (informative) Signalisation, avertissement

Annexe ZA (informative) !Relation entre la présente Norme européenne et les exigences essentielles de la Directive européenne 98/37/CE
Annexe ZB (informative) !Relation entre la présente Norme européenne et les exigences essentielles de la Directive européenne 2006/42/CE
Bibliographie


Quelques définitions importantes pour cette nome

mise en marche intempestive

toute mise en marche causée par :

  • un ordre de mise en marche résultant d'une défaillance à l'intérieur du système de commande ou d'une influence extérieure sur ce système ;

  • un ordre de mise en marche engendré par une action humaine inopportune sur un organe de service de mise en marche ou sur un autre élément de la machine, par exemple sur un capteur ou un préactionneur ;

  • le rétablissement de l'alimentation en énergie après une interruption ;

  • des influences externes/internes (pesanteur, vent, auto-allumage dans les moteurs à combustion interne) sur des éléments de la machine

NOTE : La mise en marche automatique d’une machine en fonctionnement normal n’est pas intempestive, mais peut être considérée comme inattendue du point de vue de l'opérateur. Dans ce cas, la prévention des accidents relève de l'application de mesures de protection (voir l'article 4 de l'EN 292-2:1991).

Consignation

procédure composée de l'ensemble des quatre actions suivantes :

  1. séparation de la machine (ou d’éléments définis de la machine) de toute source d'énergie ;
  2. si nécessaire (par exemple pour les machines de grandes dimensions ou les installations), condamnation (recours à un moyen d’empêcher l’actionnement) de tous les appareils de séparation en position de séparation ;
  3. dissipation ou rétention [confinement] de toute énergie accumulée susceptible d'être à l'origine d'un phénomène dangereux ;NOTE : L'énergie peut être accumulée, par exemple, dans :
    • des éléments mécaniques continuant à se mouvoir par inertie ;
    • des éléments mécaniques susceptibles de se déplacer par gravité ;
    • des condensateurs, des accumulateurs ;
    • des fluides sous pression ;
    • des ressorts.

.